Actualités

Le balado « DANS QUELQUES AÎNÉS » dévoile ses nouveaux épisodes

Partager cet article:

Les aînés se retrouvent bien souvent au cœur d’enjeux sociétaux et politiques, mais peu d’entre eux sont consultés pour donner leurs opinions. Avec le lancement de deux nouveaux épisodes du balado « Dans quelques aînés », Le Groupe Maurice poursuit sa mission de donner la parole aux personnes âgées pour leur permettre d’exprimer leurs points de vue et leurs idées sur des sujets qui les concernent.

 

Depuis sa création en automne 2021, le balado « Dans quelques aînés » a pour vocation d’éveiller les consciences sur le mieux-vieillir. Durant ces épisodes, Luc Maurice invite un.e expert.e et un.e aîné.e pour discuter de sujets sociétaux importants qui touchent directement les personnes âgées.

 

Épisode 7 : La raison d'être

Le thème de l’épisode 7 traite des raisons d’être des aînés. Tout comme nos passions, celles-ci évoluent en vieillissant. Nous sommes donc portés à nous demander si les moments-clés dans notre vie, comme la retraite par exemple, contribuent à ce changement ? Comment ces périodes peuvent-elles nous amener à nous requestionner sur notre raison d’être, sur notre utilité, sur nos priorités… sur notre bonheur finalement ? Pour répondre à ces questions, Luc Maurice a invité Dominic Bourdages, vice-président chez CROP, et Huguette Myre, qui habite à la résidence iVVi.

 

« La raison d’être, c’est se sentir vivant. Sentir qu’on participe et qu’on n’est pas seulement un passager dans l’autobus. On en parle souvent au singulier, mais elles peuvent être multiples. » – Dominic Bourdages.

« C’est le bien-être finalement. Être bien et connaître plusieurs moments de bonheur. C’est pour cela qu’il est important d’avoir une passion dans la vie… à la retraite et même avant ! »  Huguette Myre

Pour en apprendre plus sur cet inspirant et captivant concept, écoutez l’épisode dès maintenant !

Épisode 8 : Les aînés et le travail

L’épisode 8, quant à lui, aborde un sujet particulièrement actuel : le maintien des aînés au travail ou leur retour en milieu professionnel après la retraite. Durant cette émission, plusieurs questions cruciales sont soulevées : pourquoi les aînés décident-ils de reprendre une activité professionnelle plus tard dans leur vie ? Quels sont les bénéfices pour les entreprises ? Que faire pour instaurer un environnement inclusif pour les personnes plus âgées ? Pour débattre de ce sujet, Luc Maurice discute donc avec  Raymond Dalbec, 77 ans, ancien retraité qui travaille aujourd’hui comme courtier immobilier, et Éric Sedent, consultant pour le programme La compétence n’a pas d’âge et formateur spécialisé en gérontologie sociale.

 

« C’est valorisant quand on peut donner quelques heures par semaine, ou 15 ou 20 heures, un week-end de temps à autre et pouvoir aider là où il manque de ressources. » – Raymond Dalbec.

« Mettre en place un écosystème qui va permettre à la personne d’expérience de s’épanouir est le premier travail à faire de la part des ressources humaines ou des employeurs des petites entreprises. Ça et combattre les idées reçues. » – Éric Sedent.

Si vous souhaitez écouter l’intégralité de cet épisode concernant le travail des aînés, cliquez ICI !

 

Connaître le point de vue des aînés à propos de grandes questions sociales est essentiel. Nous découvrons ainsi plusieurs opinions diverses qui nous permettent de réfléchir aux conditions de vie des personnes plus âgées, voire de se mettre à leur place . Pour retrouver les autres épisodes du balado et en savoir plus sur la tribune des aînés, rendez-vous sur la page « Dans quelques aînés ».

Bonne écoute à tous !

 

 

 

Laissez votre commentaire