Luc Maurice

Agir ensemble pour lutter contre l’isolement des aînés

Partager cet article:

Du 12 au 19 mai prochains, Le Groupe Maurice soutiendra l’événement « On sort-tu ? », une initiative dont l’objectif est de lutter contre l’isolement des aînés.

 

« Ce qui m’interpelle le plus dans l’isolement des personnes âgées, c’est que ce phénomène soit bien plus fréquent qu’on ne le croit. Malheureusement, je pense que cela risque d’aller en empirant, c’est même devenu un vrai enjeu sociétal. » Luc Maurice

 

Lorsque les baby-boomers auront dépassé l’âge de 80 ans, et ils seront très nombreux comme on le sait tous, certains d’entre eux ne seront peut-être plus aussi autonomes qu’ils le sont  actuellement. Qu’adviendra-t-il quand, comme nous tous, ils seront confrontés à des situations difficiles ? La plupart d’entre nous apprécie valider une décision auprès de nos proches, recevoir leurs conseils et éventuellement peut-être même leur aide, quel que soit notre âge. Cette réalité est tout aussi vraie quand on avance en âge, mais peut devenir plus difficile à concrétiser, voire même devenir source d’insécurité, puisque le cercle familial et amical devient progressivement plus restreint.

Quand je pense à mes parents et mes beaux-parents, qui ont entre 85 et 96 ans et sont des gens instruits et financièrement indépendants, je pense qu’il aurait été plus difficile pour eux de prendre certaines décisions qu’ils ont prises durant les dix dernières années s’ils n’avaient pas eu le support de leurs enfants.

 

Les baby-boomers plus seuls que leurs parents

Comme les baby-boomers ont eu beaucoup moins d’enfants que leurs parents, je pense qu’une bonne partie d’entre eux qui atteindront l’âge de 80 ans, risquent fort de se retrouver un peu plus seuls.

Bien sûr, notre entourage proche n’est pas exclusivement composé des membres de notre famille… mais, dans les moments les plus difficiles, les plus précaires, il n’y a à mon avis rien de plus réconfortant et de plus sûr que la famille. Les gens qui auront su cultiver des amitiés extrêmement solides, tricotées serrées, auront peut-être la chance de pouvoir compter sur eux, mais ce ne sera pas le cas pour bon nombre de baby-boomers. Entre autres parce que le tissu social a changé de façon importante, avec des distances géographiques plus grandes entre les parents et leurs enfants, un rythme de vie plus rapide, un monde plus urbain et moins humain parfois aussi…

 

L’isolement des aînés: une prise de conscience à tous les niveaux

Ce phénomène d’isolement est tellement important, je dirais même inquiétant, qu’au Royaume-Uni, on a créé un ministère de la solitude. C’est tout nouveau. La Première Ministre du Royaume-Uni a eu ainsi le courage et la volonté de s’attarder et de s’attaquer à cette cause aussi importante que sérieuse, et qui ne va qu’augmenter durant les 20 prochaines années.

Alors avons-nous intérêt nous aussi à lutter contre l’isolement des personnes âgées ? À trouver des solutions ? À faire en sorte que les gens soient moins seuls ? À créer et renforcer les liens, et trouver un tissu social ? Je suis convaincu que oui ! Et c’est d’ailleurs l’un des trois volets dont s’occupe la Fondation Luc Maurice.

La situation est préoccupante, il faut donc y mettre de l’énergie et des moyens. Aider tous les spécialistes, tous les gens qui contribuent à trouver des solutions, des gérontologues aux travailleurs sociaux, en passant par les financiers, les urbanistes et tous ceux qui ont à cœur la qualité de vie dans leur collectivité.

Individuellement, il faut aussi aider les gens qui pourraient être plus « retirés », géographiquement ou socialement, d’où est d’ailleurs issu le mot « retraité » qui lui-même semble être aux antipodes de la socialisation ! À nous d’agir pour contrer ça, et la réponse va bien au-delà des sorties organisées, car tous les retraités n’ont pas la même énergie ni les mêmes envies.

 

 

Les aînés sont tout aussi concernés

Le fait qu’il y aura environ 2,5 millions de personnes âgées de 65 ans et plus dans 20 ans implique une prise de conscience, un engagement, une responsabilité individuelle des aînés de s’engager davantage dans la collectivité eux aussi.

Bonne nouvelle, les statistiques le disent, la très grande majorité des bénévoles sont des gens de 70 ans ! Ce phénomène va continuer d’évoluer car on vit plus longtemps et on a beaucoup plus d’énergie que par le passé. Il est donc important à mes yeux que les « jeunes » retraités aident les retraités « plus âgés ». Il faut créer une vraie solidarité, un mieux vieillir collectif, notamment pour que ceux qui sont en santé aident ceux dont la santé est plus précaire.

Un jeune adulte de 20 ans n’a souvent pas du tout la même réalité que quelqu’un de 50 ans… Cette réalité est aussi vraie chez les aînés, qui vont des soixantenaires jusqu’aux centenaires. Ça représente 40 ans d’écart, ce qui fait tout un monde de différence ! Les personnes les plus à risque de se retrouver seules sont probablement les plus âgés d’entre eux, dont la santé sera parfois plus fragile ou encore leur entourage plus limité. À nous de travailler activement dans les prochaines années pour contrer cet isolement et faciliter la socialisation qui valorise beaucoup les gens et cultive l’estime de soi.

 

 

Les bienfaits de la socialisation

Plusieurs études sociologiques américaines montrent qu’une personne âgée qui interagit avec trois personnes par jour vit de trois à six ans de plus qu’une personne seule. Cela prouve bien que si échanger et communiquer est important pour notre santé mentale et le mieux vieillir au quotidien, cela permet aussi d’allonger la durée de vie.

Ces trois arguments de poids nous incitent à nous attarder sur cette problématique qui ne fera que s’accroître dans le monde occidental, et particulièrement au Québec. On a donc tous une responsabilité pour trouver des solutions afin de contrer l’isolement des personnes âgées. Il est impératif de sensibiliser la population à cet état de fait.

Léger Marketing a gracieusement réalisé une importante étude sur le bonheur des personnes âgées. Il ressort de ce sondage que la santé, la socialisation, et enfin, la valorisation sont les trois points les plus importants pour les retraités.

Lutter contre l’isolement des aînés concerne donc leur santé physique et mentale, leur bonheur et leur valorisation. À mes yeux, c’est non seulement important, mais tellement inspirant !

Je vous invite à lire notre article au sujet d'On sort-tu ? afin d'en découvrir davantage sur cette initiative et lutter tous ensemble contre l'isolement des aînés.

 

Luc Maurice

 

 

10 Commentaires Laissez votre commentaire

Je suis de la région du Saguenay et j’aimerais visiter les personnes âgées et pouvoir les sortir prendre un café et jaser avec eux, mais je ne sais pas où m’adresser, je trouve votre idée excellente
Svp, aider moi à aider les autres

    Bonjour Mme. Turbide,

    Nous vous invitons à consulter le site web de l'initiative On sort-tu ? (http://www.onsorttu.ca/). Vous aurez l'option d'introduire votre adresse pour trouver un événement près de chez vous. Vous pouvez également vous rendre sur leur page Facebook (https://www.facebook.com/onsorttu/) et leur envoyer un message si vous souhaitez organiser un événement vous-même. Merci beaucoup pour votre implication et passez une bonne journée !

Votre article est tellement vrai et je suis vraiment honorée de pouvoir travailler avec des gens comme vous et vos employés qui ont a coeur le bien être de nos aînés. Il y a beaucoup de travail à faire et souvent peu de moyen mais en étant conscientisé et en cherchant des solutions, c'est déjà beaucoup! Continuez votre beau travail!

    Bonjour Mme. Tremblay,

    Merci beaucoup pour ce beau commentaire et votre implication. En effet, il y a encore un énorme travail à faire. Il est important de sensibiliser de plus en plus de monde; nous en aurons besoin dans les années à venir. C'est pour cela que la fondation Luc Maurice a fait de la socialisation une de ses causes et que nous continuerons à mettre de l'avant les initiatives qui luttent contre l'isolement des aînés. Très bonne journée !

Nous avons entendu parler l'an passé d'une nouvelle construction à Laval. Le projet est remi ou annulé ?

    Bonjour Mme. Sansoucy,

    Merci beaucoup pour votre commentaire. Concernant une nouvelle construction à Laval, nous ne pouvons rien confirmer pour le moment. Nous vous invitons de vous abonner à notre infolettre (https://www.legroupemaurice.com/infolettre/) et à nous suivre sur Facebook pour rester à l'affût des dernières nouvelles du Groupe Maurice, incluant la construction de nouvelles résidences. Merci beaucoup et passez une très bonne journée !

Aura-t'il quelque chose d'organisé pour les gens qui demeurent a EKLA, Québec, sinon pourquoi nous t'il oubli.......

Merci et bonne journée,

    Bonjour Mme. Lacroix,

    Une superbe activité a été organisé par votre responsable loisirs. Vous aurez tous les détails dans votre calendrier d'activités du mois de mai mais je peux vous dire, en primeur, que vous ferez une belle sortie en autobus à ciel ouvert. Et les résidents du Gibraltar seront également de la partie. Vous passerez un très bon moment. Merci beaucoup et bonne journée !

Quelle belle lecture. Merci
Mes Soeurs et moi avons déménagées notre petite maman a L’age de 90 ans. Et j’ai promis à mon unique fils ( deux autres sont décédés) de ne jamais lui imposer la même torture... d’avoir À reloger sa maman. . Alors que la construction de Lîlo allait bon train, j’ai aménagee, de plein gré à Lîlo de l’ile Perrot pour mon 70 Anniversaire en Août 2017.

J’ai acheté ma liberté, mon confort et surtout ma sécurité. Mais ce que je ne savais pas ... c’est que j’´allais Me reconstituer une nouvelle , belle et grande famille. Je suis ici au paradis , un jardin Éden ou notre dévoué chef Daniel nous gâte en developpant nos papilles gustatives. MERCI pour cette prise de conscience.... il n’est Jamais trop tard pour réagir . Tendrement Jocelyne Laliberte Lilo

    Bonjour Mme. Laliberté,

    Nous vous remercions infiniment pour ce commentaire si touchant. Quel bonheur de savoir que vous avez trouvé une seconde famille à Lilo et que vous profitez pleinement de cette nouvelle vie. Et vous avez bien raison, les petits plats des chefs du Groupe Maurice sont un vrai régal ! Continuez à profiter de votre belle résidence avec cette joie de vivre que vous possédez. Très bonne journée !

Laissez votre commentaire