Fondation

Voisin-Âge : la Fondation Luc Maurice soutient un projet innovant pour contrer l’isolement des aînés

Partager cet article:

La Fondation Luc Maurice est heureuse de soutenir le projet Voisin-Âge, une magnifique initiative qui voit enfin le jour, après un an et demi d’efforts ! En effet, lancé le 30 septembre dernier, les Petits Frères, en collaboration avec la Fondation Luc Maurice visent, par ce programme novateur, aider à contrer l’isolement des personnes âgées de 65 ans et plus. Ce projet ne peut être plus en phase avec la mission du Groupe Maurice, et donc de la Fondation, dont l’un des chevaux de bataille est la socialisation !

 

Voisin-Âge étant déjà implanté avec grand succès chez Les petits frères des Pauvres en France, en Espagne et aux États-Unis, Les Petits Frères (de Montréal) sont fiers de pouvoir finalement instaurer le programme au Québec. Réalisé en partenariat avec la Fondation Luc Maurice et en collaboration avec le Laboratoire interdisciplinaire de recherche en gérontologie (LIREG) de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Voisin-Âge permettra d’établir des relations de proximité avec les aînés dans un esprit de solidarité, de respect et de bienveillance, offrant ainsi plus de sens à la vie d’un quartier.

« Il y a un an et demi, je posais la question aux responsables de l’organisme Les Petits Frères s’ils avaient un projet qu’il leur était impossible de démarrer par manque de fonds », raconte Matias Duque, directeur de la Fondation Luc Maurice. « La réponse fût immédiate : Voisin-Âge. Quelques mois plus tard, le Conseil d’administration de la Fondation donnait son feu vert pour financer le projet et acceptait, en plus, de financer le LIREG (Laboratoire interdisciplinaire de recherche en gérontologie de l’UQTR) afin de réaliser une étude d’impact sur le projet pilote à Trois-Rivières. »

Voisin-Âge invite donc la population à devenir des « voisineurs » afin de changer le quotidien des personnes âgées seules (les voisinées) par de petites attentions ou des gestes simples, mais significatifs pour la personne aînée, et cela à des moments qui conviennent à tous : se téléphoner, aller se promener, boire un café, faire des petites courses et des sorties culturelles, s’écrire des cartes de souhaits, etc. Le but est de multiplier les occasions d’interactions entre les habitants d’un quartier et la personne âgée isolée.

« En contrant l’isolement et la solitude des aînés, Les Petits Frères ont un impact significatif sur leur socialisation et leur valorisation. Ces effets bénéfiques se font sentir également sur la santé physique et mentale des aînés. Soutenir le projet Voisin-Âge fut une décision aisée, puisque notre engagement envers Les Petits Frères s’inscrit directement dans la mission de la Fondation. C’est avec grand intérêt que nous allons suivre l’évolution du projet pilote de Trois-Rivières », conclut Matias Duque.

 

Pour en savoir davantage sur la Fondation Luc Maurice consultez FondationLucMaurice.org

 

Laissez votre commentaire