Conseils

Yoga : des bienfaits à tout âge

Partager cet article:

Article produit par Yoga Fitness disponible aussi via viedegrandsparents.ca

Vous êtes-vous déjà adonné au yoga? Cette pratique ancestrale en provenance de l’Inde n’est aucunement réservée aux jeunes gens flexibles et apôtres de la santé. Peu importe l’âge, la condition physique ou les capacités, tout le monde peut en faire; il importe seulement de s’ajuster aux capacités de chaque individu. Nous vous donnons ici quelques conseils judicieux pour poursuivre ou débuter votre pratique avec lucidité.

 

À savoir

Le yoga, discipline du corps et de l’esprit vieille de 5 000 ans, prend ses racines dans la philosophie hindoue. Le mot « yoga » vient du sanskrit et signifie « joindre, attacher, unir ». À l’heure actuelle, il en existe de nombreux types, mais le point commun entre tous est qu’on y pratique des postures (asanas) associées à des exercices de respiration et ce, afin d’atteindre un état de bien-être physique et mental.

Le yoga ne se définit pas comme une religion, mais il présente un aspect philosophique, spirituel ou méditatif que beaucoup de gens trouvent attrayant, enrichissant ou régénérant. D’autres le pratiquent principalement pour ses bienfaits physiques. Ce que vous en retirerez n’appartient qu’à vous !

 

Les bienfaits du yoga pour la santé

Au fil des ans, les adultes plus âgés prennent du poids et perdent de la masse musculaire. Le yoga peut alors les aider à lutter contre ces changements et à se maintenir en santé. De nombreuses personnes qui le pratiquent gagnent souvent en force et en équilibre, ce qui aide à prévenir les chutes. Ils peuvent également observer des changements positifs au niveau de la flexibilité, l’endurance, la santé et l’amplitude de mouvements, des articulations, la respiration ou encore diminuer la douleur chronique. Selon une étude, cette activité diminue le stress oxydatif qui joue un rôle dans l’hypertension. Par ailleurs, s’y adonner régulièrement contribue aussi à réduire l’insomnie, le stress, les problèmes digestifs, la dépression et l’anxiété, tout en améliorant la confiance en soi, la prise de conscience corporelle et la pleine conscience.

De plus, le yoga peut s’avérer utile pour les personnes souffrant d’une maladie chronique comme le diabète ou qui se rétablissent après une blessure ou une maladie telle qu’un AVC ou un cancer. Demandez à votre médecin ou à votre physiothérapeute si cet exercice physique pourrait vous aider.

 

Les types de yoga

Il pourrait être utile de s’informer au sujet des différents types de yoga avant de s’aventurer ! Ceux décrits ci-dessous sont souvent offerts dans des studios, des centres communautaires et des centres de conditionnement physique. Avant de vous inscrire, posez des questions sur le déroulement du cours et si celui-ci s’adresse aux débutants. N’oubliez pas de consulter votre médecin avant de commencer un nouveau programme d’exercices.

 

  • Le Hatha yoga : Voici un excellent choix pour commencer le yoga. Le terme « hatha » englobe tout type de yoga qui comporte des postures physiques (y compris les autres types décrits ci-après). Lorsque ce terme est utilisé pour décrire un cours de yoga, vous pouvez vous attendre à un cours offrant un rythme lent ou modéré, avec de nombreuses postures différentes tenues chacune quelques minutes.

 

  • Le Ashtanga yoga : Il s’agit d’un style de yoga vigoureux aux mouvements constants et qui fait le lien entre une série prédéterminée de postures et votre respiration. Appelé également « Power yoga », il est assez exigeant. Ce style n’est pas recommandé pour les débutants, qui devraient s’en tenir à un type de yoga plus doux et au rythme plus lent.

 

  • Le Yin yoga : Plus passif, ce type de yoga implique des postures assises et couchées tenues pendant quelques minutes. Selon le Yoga journal, le pratiquer peut vous aider à méditer assis plus longtemps et plus confortablement en étirant les tissus conjonctifs autour des articulations (surtout au niveau des genoux, du bassin, du sacrum et de la colonne).

 

  • Le Iyengar yoga : Portant le nom du yogi qui l’a conçue, cette méthode s’adapte aux capacités et besoins des personnes qui le pratiquent (qui comprennent des personnes souffrant d’une maladie chronique, d’une blessure ou d’un handicap). Elle met l’accent sur un alignement précis du corps afin de permettre aux muscles affaiblis de se renforcer et aux zones tendues de se relâcher.

 

  • Le Vinyasa yoga : Également appelé « Flow Vinyasa » ou même simplement « Flow », il favorise un enchaînement fluide entre les postures, chaque mouvement étant synchronisé à la respiration. À chaque cours, vous découvrirez une nouvelle séquence. Les professeurs jouent souvent de la musique pendant le cours.

 

  • Le yoga restaurateur: Comme son nom l’indique, ce style procure repos et relaxation. Durant un cours typique, vous pratiquez cinq ou six postures, chacune d’elles durant plusieurs minutes, tout en étant soutenu par plusieurs accessoires comme des couvertures, des blocs et des coussins selon vos besoins.

 

  • Le yoga sur chaise: Les personnes avec des problèmes d’équilibre ou à mobilité réduite peuvent essayer certaines postures en étant assises sur une chaise.

 

Débuter le yoga

Il est préférable d’apprendre cette activité dans le cadre d’un cours, accompagné d’un professeur certifié, surtout si vous avez des problèmes physiques. Le professeur s’assurera que vous effectuez les postures de manière correcte et sécuritaire. Vous pourrez également faire une pause ou demander de l’aide en tout temps si vous en éprouvez le besoin. Cherchez des cours s’adressant aux débutants ou aux aînés. Commencez votre pratique avec douceur et lenteur. Soyez patient, car cela prendra du temps pour que votre corps se familiarise avec ces postures qui lui sont inhabituelles. Appréciez le fait d’expérimenter quelque chose de nouveau et n’hésitez pas à poser des questions.

 

Avez-vous déjà essayé cette activité physique ?

Laissez votre commentaire