Conseils

5 astuces pour créer son potager urbain

Partager cet article:

Texte inspiré d’articles provenant de viedegrandsparents.ca

Vous souhaitez vous lancer dans la culture d’un potager ? Vous visez l’autosuffisance ou avez simplement envie de vous amuser avec quelques variétés de légumes ? Vous avez le pouce vert, mais depuis que la maison familiale a été vendue au profit d’un appartement, vous avez fait le deuil de votre passion ? Ce n’est pas nécessaire ! 

Comme nous le mentionne René Lebel, résident des Verrières du Golf, « faire un potager doit être considéré comme une détente et un plaisir, surtout pour les aînés demeurant en résidence. [...] Il est très agréable de récolter et de déguster des légumes fraîchement cueillis de son potager. »

Alors, pour que vous puissiez suivre l’exemple de M. Lebel, voici 5 astuces pour créer un potager urbain et adopter l’Orientation fraîcheur !

 

1- Du soleil, oui, mais pas autant que vous ne le pensez !

Vous vous souvenez sans doute de vos cours de biologie ? Pour pousser, les plantes ont besoin de soleil, et c’est particulièrement vrai dans le cas des fruits et légumes. La bonne nouvelle : ils n’ont pas besoin de soleil toute la journée. En effet, si vous avez au moins une demi-journée de soleil sur votre balcon, vous pouvez cultiver des légumes verts feuillus (épinards, laitue, brocoli), des radis, des fraises, de la menthe et du thym. C’est déjà pas mal ! L’important, c’est de choisir l’emplacement qui convient le mieux aux variétés que vous souhaitez planter.

 

Le saviez-vous ?

Plusieurs complexes du Groupe Maurice offrent à leurs résidents la possibilité de cultiver leurs propres fruits et légumes. La résidence Les Verrières du Golf, à Saint-Laurent, Le Gibraltar, à Québec et Le 22, à Montréal, sont quelques-unes des résidences qui proposent des potagers urbains à leurs résidents !

 

2- Pots et jardinières : une myriade de possibilités. 

Pour commencer, il est important de choisir les bons récipients. Évidemment, tout dépend de vos goûts et de votre espace. Assurez-vous toutefois d’avoir des pots assez profonds (de 40 à 50 cm pour des plants de tomates, par exemple) et ayant au moins 20 cm de large. Les conseillers de la jardinerie locale pourront vous aider à faire des choix judicieux, et les petites étiquettes qu’on trouve sur les plantes regorgent d’informations utiles. Une jardinière verticale ou suspendue peut même vous aider à maximiser votre espace. On dit que les haricots y poussent très bien !

Alors, lancez-vous et usez de créativité ! Platebande, toit, balcon, façade ou mur sont autant de possibilités pour accueillir un potager urbain. N’hésitez pas à utiliser de vieilles cuves à eau, des palettes de bois ou encore des bouteilles de boissons gazeuses.

 

Le conseil de M. Lebel, jardinier amateur et résident des Verrières du Golf :

Le potager doit être dans un grand bac surélevé du sol, tel qu’aménagé par Le Groupe Maurice. Le terreau doit être de bonne qualité, malléable et bien engraissé avec de l’engrais biologique, comme du fumier de poule. Idéalement, il faut choisir un endroit ensoleillé et bien l’arroser tous les deux jours.

Pour profiter d’une récolte hâtive, il est préférable de partir de semis ou encore d’acheter ses plans à la pépinière.

 

3- Je suis prêt(e). Que devrais-je planter ?

Sélectionnez vos cultures selon vos goûts, l’entretien requis et l’emplacement de votre potager (ensoleillement). Pensez à l’espace dont vous disposez :

  • Respectez l’espacement requis entre chaque plant;
  • Regroupez vos plants de façon à leur garantir l’environnement nécessaire à leur développement (compagnonnage).

Plusieurs possibilités s’offrent à vous : légumes, fruits, fines herbes, plantes médicinales ou encore champignons. Vous pouvez planter dès la mi-mai environ, une fois les gelées terminées, mais certains légumes comme les carottes, les navets, les radis et la mâche peuvent être plantés à partir du mois d’août ou de septembre. Vous avez le choix !

 

Le conseil de M. Lebel, jardinier amateur et résident des Verrières du Golf :

En ce qui a trait aux plants de tomates, les graines de semence doivent être distancées comme indiqué sur les étiquettes. En effet, lorsqu’ils ont atteint leur maturité, ils ne doivent pas faire de l’ombre aux autres plants ce qui nuirait à leur croissance.

 

Le saviez-vous ?

Au Groupe Maurice, les chefs privilégient les ingrédients frais, locaux et de saison. C’est ce que l’on appelle l’Orientation fraîcheur et c’est ce qui guide la création des plats de nos résidents. Alors, n’hésitez pas à questionner les chefs, leur demander conseil ou leur échanger des recettes !

 

4- On n’oublie pas de les dorloter !

Lorsqu’il fait très chaud, assurez-vous d’arroser vos plants tous les jours. Vous pouvez aussi ajouter des billes d’argile ou des pots de terre cuite concassés au fond de vos pots pour un drainage efficace. Mais soyez vigilants : parfois, la terre est très sèche en surface, mais le fond du bac est encore humide. Plantez une baguette de bois profondément sous la terre et retirez-la pour vérifier le taux d’humidité. C’est comme un gâteau : si elle ressort sèche, il est temps d’arroser. (Bon, pas tout à fait comme un gâteau !)

 

Le conseil de M. Lebel, jardinier amateur et résident des Verrières du Golf :

De temps à autre, ajoutez du fumier de poule pour éloigner les écureuils qui en détestent l’odeur.

 

Le saviez-vous ?

L’eau de pluie est votre alliée : elle ne contient pas de chlore et est à la bonne température.

 

5- Les fruits et les légumes, ça (se) conserve !

Quand vient le moment des récoltes, on peut se retrouver submergé par la quantité de fines herbes, de fruits et de légumes qui auront poussé. On se tourne alors vers la mise en conserve pour éviter le gaspillage et se créer un garde-manger pour les mois à venir. C’est une solution économique, pratique et écologique !

Encore mieux, si vous avez un surplus de conserves ou en avez assez des toasts à la confiture de fraises au déjeuner, n’hésitez pas à en faire profiter vos proches et vos voisins. Voilà un cadeau qui sera vraiment apprécié !

Vous pouvez également concocter de bons petits plats avec vos fruits et légumes fraîchement cueillis. Allez, on vous en propose quelques-uns ! Essayez cette recette de brochettes de légumes et fromage Haloumi ou cette salade de jambon.

Vous nous en redonnerez des nouvelles !

 

 

Laissez votre commentaire