Actualités

Cornelius : rencontrez l’équipe !

Partager cet article:

Les chefs de service de la toute nouvelle résidence Cornelius se présentent ! Oeuvrant en cuisine, dans les loisirs, le service à la clientèle et l'administration, ils nous dévoilent leurs secrets et tout ce qu'ils ont hâte de partager avec les résidents.

Aurélie Flauw | Chef de Service - Loisirs

Installée à Montréal avec sa petite famille depuis l’été 2021, Aurélie Flauw ne regrette aucunement la France. Le Québec lui apporte ce qu’elle recherchait depuis longtemps sans même le savoir, soit un équilibre de vie. C’est donc avec un bel enthousiasme qu’elle plonge dans l’aventure du CORNELIUS.

Aurélie, quel est ton rôle au sein de la résidence CORNELIUS?

J’occupe le poste de chef des loisirs. Mon rôle est de satisfaire tous les résidents en leur proposant des activités qui correspondent à leurs goûts et à leurs envies. Je veux qu’ils fassent ce qui les intéresse. Mon but, c’est de rendre les gens heureux chez eux.

Qu’est-ce qui te stimule le plus dans ce rôle?

Ce qui me stimule, c’est d’apporter du bien-être aux personnes âgées. Je désire qu’elles s’intègrent bien dans leur village pour qu’elles s’épanouissent pleinement. Je veux qu’elles passent du bon temps dans leur nouvelle communauté. J’ai le souhait que les résidents se connaissent tous entre eux et qu’ils aient envie de sortir de leur appartement, et je vais mettre tous les efforts nécessaires pour le réaliser.

Qu’espères-tu apporter à la résidence CORNELIUS?

J’espère apporter de la joie, de la bonne humeur et du plaisir. Je veux voir des sourires fleurir sur le visage des gens. La COVID-19 nous a tous fait traverser une période difficile. Nous devons réapprendre à vivre à nouveau en société sans avoir peur. J’aimerais que les résidents retrouvent des moments de joie, et je vais être là pour eux.

Et pourquoi travailler avec les personnes âgées t’attire-t-il?

J’ai le goût de dire : et pourquoi cela ne m’attirerait pas? Les personnes âgées sont tellement intéressantes et intelligentes. Elles ont beaucoup de choses à nous raconter et à nous apprendre! En plus, elles sont pleines de ressources. Elles nous laissent un héritage qui nous aide dans la vie de tous les jours.

Dans un autre ordre d’idée, quelles sont tes passions, Aurélie?

J’ai commencé la musique quand j’avais sept ans. Je suis clarinettiste depuis plusieurs années. J’ai joué dans des orchestres en France, et j’espère bien en intégrer un à Montréal. À part cela, j’affectionne la couture, le bricolage, la broderie… J’adore les voyages. Je suis quelqu’un qui déteste rester devant la télé. J’aime bouger et découvrir le monde. Je suis toujours partante pour l’aventure.

En terminant, quel message aimerais-tu transmettre aux futurs résidents de CORNELIUS?

Je veux qu’ils se sentent chez eux. J’ai l’intention qu’ils s’épanouissent au sein de leur communauté, de leur village. J’ai envie qu’ils se réveillent en se disant : « Chouette, il y a ça aujourd’hui! » Je souhaite qu’ils éprouvent de l’excitation par rapport à leurs journées. Mon objectif, c’est qu’il garde le sourire tout le temps!

 

Gaëlle Leduc | Chef de Service - Location et Service à la clientèle

Femme d’action, Gaëlle Leduc travaille depuis longtemps dans le domaine de la vente, de la représentation, de la gestion et de la location. Pour elle, le service à la clientèle constitue une priorité. Son dicton? « On n’a jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression! » 

Pourquoi as-tu choisi de faire partie de la famille du Groupe Maurice?

Je connaissais Le Groupe Maurice depuis plusieurs années déjà. Quand je travaillais chez Équinoxe, à Laval, nous entendions parler de cette entreprise; elle fait des envieux dans le domaine immobilier en raison de son excellente réputation, je peux te le dire. Tout récemment, un ami m’a dit qu’il y avait des postes à pourvoir au Groupe Maurice, et j’ai décidé de poser ma candidature comme conseillère à la location au CORNELIUS. Finalement, je suis chef du service de la location et du service à la clientèle. Je suis très contente!

Qu’est-ce qui te rend heureuse dans cette nouvelle aventure?

Ici, nous nous sentons encadrés. Nous nous sentons investis. Le sentiment d’appartenance est très, très, très présent. En tant qu’employés, nous nous sentons très valorisés, importants et accueillis. Nous recevons la formation nécessaire pour être à notre plein potentiel. En plus, le poste que j’occupe est génial! Il réunit tout ce que j’aime : la vente, la location, le service à la clientèle, le marketing, la gestion de personnel…

Il y a donc beaucoup d’éléments qui te stimulent dans ce projet…

C’est un projet magnifique! Les clients sont sympathiques et gentils. Évidemment, je comprends que la situation n’est pas toujours facile pour eux, parce qu’ils quittent leur maison. Nous devons avoir un côté un peu psychologue quand nous travaillons dans une résidence. Quant à moi, je suis sensible à leur réalité. En fait, j’aime les personnes âgées. Je les trouve touchantes. Elles ont beaucoup à nous apprendre.

Justement, quel est ton rapport avec les personnes âgées?

J’avais une grand-mère extraordinaire que j’adorais. J’étais quasiment toujours chez elle. Elle a été un énorme exemple pour moi. C’était quelqu’un de vivant, de dynamique et de gentil. Elle m’amenait en voyage. Elle me manque tous les jours. Elle et moi, nous avions une relation privilégiée, fusionnelle. Elle était la meilleure des cuisinières. Les confitures, magnifiques! Les cornichons, superbes! Elle était aussi une femme de tête qui gérait une entreprise de construction. À n’en pas douter, ma grand-mère a été mon modèle. C’est probablement pourquoi je me sens autant à l’aise avec les personnes âgées.

Dans un autre ordre d’idée, quels sont tes passe-temps préférés, Gaëlle?

Évidemment, j’aime passer du temps avec ma fille Charlotte, qui a quitté le nid familial en février dernier. Au-delà de ça, j’adore les sorties entre amis, les restaurants, les musées, le centre-ville, les voyages… Moi, les randonnées dans les bois, ce n’est pas mon truc. Le calme, ça m’ennuie. Je suis une urbaine!

Quel message aimerais-tu transmettre aux futurs résidents du CORNELIUS?

En tant que chef du service de la location et du service à la clientèle, je vais être une oreille attentive. Ma porte va toujours être ouverte. En fait, je veux que les résidents pensent à moi dès qu’ils ont une question ou une requête. Je vais être là pour les aider. Je vais trouver les réponses dont ils ont besoin. J’ai envie d’être leur personne-ressource!

 

 

Adnan El-Khoury | Chef de service - Alimentation

Fort de ses 30 années d’expérience en hôtellerie et en RPA, Adnan El-Khoury a hâte de mettre ses talents culinaires au service des résidents de CORNELIUS. Le chef d’origine libanaise promet d’inclure au menu des légumes colorés, des viandes savoureuses, des fines herbes… et du bonheur!

Adnan, parle-moi de ton rôle à CORNELIUS?

À CORNELIUS, je fais la cuisine et le service. Les deux! Je ne veux pas seulement donner les plats aux serveurs. Je veux me rendre aux tables. Je veux établir un lien avec les résidents. S’ils ont des commentaires, ils peuvent me les faire tout de suite. Je peux faire des ajustements aux plats rapidement. Je veux que les résidents partent de la salle en ayant bien mangé. Je veux qu’ils aiment la nourriture. Mon job, il se termine quand je les vois sourire.

Pourquoi as-tu choisi de poursuivre ta carrière à CORNELIUS?

Moi, j’aime beaucoup l’organisation. C’est très structuré dans tous les départements. Ça attire les employés! S’il y a des problèmes, Le Groupe Maurice trouve toujours des solutions. C’est un modèle à suivre.

Le fait que le directeur général de CORNELIUS, monsieur Olivier Tibika, soit issu du monde de l’hôtellerie a-t-il influencé ta décision?

Oui, c’est une des raisons qui m’a amené à CORNELIUS. Avant de passer l’entrevue avec monsieur Tibika, j’ai fait des recherches. Moi, je suis quelqu’un de très carré. Je veux savoir à qui je vais parler. Je veux connaître l’expérience de la personne. Monsieur Tibika sait comment fonctionne une grande cuisine. Il sait comment je vais travailler. Il connaît les exigences du milieu. Lors de l’entrevue, j’étais relaxe. Quand tu entres dans une entreprise, tu dois sentir la chaleur. J’ai senti la chaleur! J’avais l’impression de connaître les gens depuis quatre ou cinq ans… J’ai pris une bonne décision en choisissant de travailler à CORNELIUS.

Qu’aimerais-tu partager avec les résidents de CORNELIUS?

J’ai envie de partager ma culture avec les épices, les odeurs… Je veux donner faim aux gens. J’aime aussi bien présenter les plats. C’est dans ma nature de mettre une touche spéciale aux assiettes. Puis, j’ai demandé au directeur général si l’on peut faire des événements chaque semaine sur un pays. Italie, France, Mexique… Je veux que les résidents voyagent sans prendre l’avion. Aurélie, la chef des loisirs, a préparé des tickets que les gens vont utiliser pour rentrer dans la salle à manger. J’ai beaucoup aimé ce qu’elle a fait!

Quel rapport entretiens-tu avec les personnes âgées?

C’est une bonne question. C’est un peu personnel, mais je veux en parler. Quand mes parents sont décédés, je n’ai pas pu être avec eux. J’ai pris la décision d’aider les personnes âgées, parce que je n’ai pas eu la chance d’aider mes parents. Je veux aider les gens en mémoire de mes parents.

Quel message aimerais-tu transmettre aux résidents de CORNELIUS?

Je veux qu’ils sachent que je travaille pour eux. C’est leur maison. C’est leur cuisine. Je veux leur dire merci de me permettre de donner le meilleur de moi-même. Mon but, c’est de rendre les résidents heureux.

 

 

Marjorie Hérard | Technicienne administrative

Diplômée en gestion de projets et en organisation d’événements, Marjorie Hérard a décidé de tenter sa chance en administration après avoir occupé un poste de chef des loisirs à la résidence AMBIANCE. Aujourd’hui, la jeune femme se sent heureuse de poursuivre sa carrière au CORNELIUS.

Marjorie, tu es technicienne administrative au CORNELIUS. Qu’est-ce qui te stimule dans ce rôle?

J’ai toujours eu un excellent sens de l’organisation. Malheureusement, j’ai souvent eu l’impression que je ne mettais pas mon talent au profit du bon produit, si je peux dire ça ainsi. Je savais que j’avais besoin que mon milieu de travail soit plus humain. Ici, c’est le meilleur des deux mondes! Technicienne administrative, c’est un emploi super carré, droit, et ça, ça me correspond bien. Mais, en même temps, j’ai un côté très empathique. Je dois sentir qu’il y a eu un bénéfice humain.

Pourquoi as-tu choisi de travailler au sein du Groupe Maurice?

Au départ, je n’avais pas de préférence. Je voulais tout simplement travailler dans le milieu des résidences pour personnes âgées. Je savais que j’aimais la clientèle, parce que j’avais déjà été serveuse dans une RPA pendant mon secondaire. Finalement, ça fait maintenant presque trois ans que je fais partie du Groupe Maurice. Partout, les gens reconnaissent qu’il y a une chaleur humaine et une synergie dans les résidences ainsi qu’un sentiment d’appartenance vraiment grand chez les employés. En ce moment, j’ai vraiment l’impression d’être sur mon X.

Quel type de liens entretiens-tu avec les personnes âgées?

Depuis toujours, je suis portée à aider les gens plus vulnérables. À 15 ans, j’ai souhaité être serveuse dans une résidence pour personnes âgées. Ma mère était surprise… Quel adolescent veut ça? Mais la relation d’aide m’allumait. Le fait d’être présente pour des gens à un moment dans leur journée me nourrissait. Je savais à quel point c’était important pour eux. J’ai toujours eu envie de faire une différence, et c’est encore ça qui guide mes choix aujourd’hui.

Pourrais-tu nous parler de tes passe-temps, Marjorie? Quels sont-ils?

Je suis une personne très, très tranquille. Durant mes fins de semaine, je fais beaucoup de casse-têtes ou de modèles à coller. Récemment, j’ai commencé un salon de thé miniature… Ce sont des heures et des heures de minutie. J’affectionne les activités calmes, comme le dessin ou le coloriage. Moi, lire un livre et boire un verre de vin sur mon balcon, ça me comble. D’ailleurs, quand un résident à AMBIANCE venait me montrer des photos de ses casse-têtes, j’étais toujours impressionnée. Ça me touchait, parce que j’étais consciente du travail qu’il avait mis là-dedans.

Quel message aimerais-tu transmettre aux futurs résidents du CORNELIUS?

Nous savons que nous sommes dans leur milieu de vie. Alors, je veux leur dire merci de la place qu’ils vont nous faire au sein de leur village. Merci aussi de nous aider à bâtir une belle communauté. J’ai vraiment hâte de vous connaître et de vous côtoyer!

 

Vous voulez en savoir plus sur Olivier Tibika, directeur général de la résidence ? Lisez son entrevue ICI.

Laissez votre commentaire

Bravo l’équipe....plein de succès à cette nouvelle résidence....en souhaitant bien y être invitée un de ces jours en tant que résidente de notre RPA.....le Floréa de Terrebonne du beau Groupe Maurice

Colette et Yvon Boivin