Paroles à nos résidents

Entrevue avec Ahmed Chetioui, directeur général d’Ambiance : j’ai Ambiance tatouée sur le cœur

Partager cet article:

J’ai Ambiance tatouée sur le coeur. C’est ainsi que débute cet entretien avec Ahmed Chetioui, directeur général de la résidence Ambiance à L’Île-des-Sœurs. Passionné des aînés et doté d’une grande capacité d’écoute, il ne faut pas chercher bien loin pour saisir ce qui en fait un directeur général tant apprécié de ses résidents.

 

Monsieur Chetioui, avant d’arriver à Ambiance, vous avez eu un parcours bien rempli. Dites-nous en plus sur vous.

Ahmed Chetioui : Après des études médicales en Algérie et en France, j’ai travaillé comme infirmier en gériatrie en attendant de passer mes examens pour exercer la profession de médecin. Ce fut un coup de cœur immédiat. Je suis donc retourné aux études dans ce domaine, puis j’ai occupé différents postes en gériatrie, en direction d’établissement privé et comme cadre supérieur dans un établissement de santé publique.

 

Qu’est-ce qui vous a charmé dans la gériatrie ?

Ahmed Chetioui : Il y a une grande différence dans la manière dont on prend soin des personnes âgées en France et au Canada, comparativement à l’Algérie. En arrivant en France, j’ai compris en quoi c’était différent de la prise en charge d’un enfant ou d’un jeune adulte. Je suis donc allé chercher de l’expertise en gestion de la douleur, en soins palliatifs et dans plusieurs autres domaines relatifs à la personne âgée. J’ai appris à mieux connaître les besoins de cette clientèle qui demande une attention particulière. La gériatrie est devenue une vraie passion pour moi.

 

Cette expérience pratique doit vous faciliter la tâche en tant que directeur général ?

Ahmed Chetioui : Exactement ! Même si je ne pratique plus la médecine, mes connaissances me permettent d’identifier les signes si quelque chose ne va pas, et d’en discuter avec mon équipe. Nous avons une équipe de spécialistes extraordinaires à Ambiance.

 

Résidence Ambiance, Île-des-soeurs, grand montréalDe la France, au Québec. Comment avez-vous intégré Le Groupe Maurice ?

Ahmed Chetioui : À mon arrivée au Québec en 2015, j’ai réalisé que j’avais envie de travailler auprès des personnes âgées non pas uniquement pour leur santé physique, mais de contribuer à leur bien-être général. J’ai donc fait la connaissance de Luc Maurice lorsque j’ai postulé pour le poste de directeur général à Ambiance. Je ne m’attendais pas à être reçu aussi chaleureusement par un président d’entreprise. Ça a été un choc… mais dans le sens positif du terme ! Je crois que sa profonde humanité a grandement influencé ma décision de me joindre à son équipe. Nous partageons les mêmes valeurs et la même vision. C’est facile de travailler dans ces conditions.

 

Qu’aimez-vous le plus de votre métier ?

Ahmed Chetioui : C’est vrai que pour être directeur général, il faut avoir des talents et un intérêt marquant pour la gestion des ressources, qu’elles soient financières ou humaines. Cependant, rien ne me fait plus plaisir que de croiser des résidents heureux de vivre à Ambiance. J’aime particulièrement les recevoir à la salle à manger de la résidence ou les rencontrer au salon. Je tente d’être le plus présent et réceptif possible.

 

Qu’est-ce qui rend la résidence Ambiance si unique ?

Ahmed Chetioui : D’abord et avant tout, c’est la chaleur humaine qu’on y retrouve. J’ai à cœur le bien-être de tous les résidents et qu’ils se sentent chez eux. Notre savoir-faire nous permet de leur offrir ce qu’il y a de mieux. Je suis entouré d’une équipe formidable qui souscrit aux valeurs du Groupe. Certains disent que je gâte trop les résidents, mais je ne peux pas faire autrement : je suis très attaché à eux et à Ambiance. Je m’y suis même marié et nous avons célébré avec les résidents ! C’est dire !

Aussi, il y a l’épicerie et de nombreux commerces juste à côté de la résidence. Pas besoin de voiture pour y aller ! Et l’Île-de-Sœurs, c’est un endroit idéal pour la marche grâce à son réseau développé de sentiers multifonctionnels. Pour les résidents, c’est formidable de vivre dans un environnement qui leur permet de pratiquer cette activité physique quotidiennement. C’est tellement bénéfique pour leur santé globale !

 

Vous avez la réputation de proposer de bonnes idées pour améliorer la qualité de vie des résidents. Pouvez-vous nous donner un exemple ?

Ahmed Chetioui : Les résidents sont autonomes et ils ont la liberté d’aller où ils veulent, quand ils le veulent. Depuis des années, nous proposons toute une gamme d’activités aux résidents, comme le yoga, la méditation, la natation ou le cinéma. Toutefois, j’ai découvert des personnes attachantes qui tendaient à s’isoler. En tant que directeur général, je suis responsable de tous les résidents. J’ai donc voulu trouver des solutions afin de briser l’isolement de ces personnes. Avec Vanessa Papineau, la responsable des loisirs, nous avons créé un pôle d’activités adapté aux personnes plus seules. Nous avons formé des groupes de résidents à qui nous offrons des activités physiques différentes, des exercices cognitifs, des expériences sensorielles, de l’art thérapie, etc. Par la suite, j’ai ouvert cette offre à notre étage de soins. On a la chance à Ambiance de disposer d’un étage complet de soins, réservé aux résidents en légère perte d’autonomie.

 

Ce ne sont pas les idées qui manquent à monsieur Chetioui pour renforcer davantage le fort sentiment d’appartenance propre à Ambiance. Ces temps-ci il s’intéresse à l’approche thérapeutique Snoezelen et aux espaces prothétiques. Comme si cela ne suffisait pas, Ahmed Chetioui est aussi présent et impliqué hors des murs de la résidence, ce qui profite à toute la communauté de L’Île-des-Sœurs. Aucun doute, il est facile de tomber sous le charme et la chaleur humaine qui se dégagent d’Ambiance… et de son directeur général !

Laissez votre commentaire

Un humaniste qui partage bcp de belles choses avec les autres.bravo ahmed continue.

0

je ne suis pas du tout surprise par la compétence et le professionnalisme de MR CHETIOUI , car c'est un homme humain et intégre aimant le travail qu'il pratique.

0

Un beau témoignage.
Merci!

0