Actualités

François Fournier-Rousseau : entrevue avec le chef d’Ambiance

Partager cet article:

Située dans un environnement exceptionnel, la résidence Ambiance de L’Île-des-Sœurs est aussi reconnue pour la qualité de sa table. Rencontre avec son chef alimentaire, François Fournier-Rousseau.

 

Monsieur Fournier-Rousseau, racontez-nous votre parcours. Comment êtes-vous arrivé à la résidence Ambiance ?

François Fournier-Rousseau : J’ai étudié dans le domaine de la restauration et après avoir terminé ma formation, j’ai travaillé dans plusieurs restaurants, pour la plupart situés sur la Rive-Sud. J’ai commencé à travailler pour Le Groupe Maurice comme sous-chef, puis en tant que chef, à L’Avantage à Brossard. Je suis arrivé à la résidence Ambiance en août 2020. La cuisine est ma passion, mais j’étais fatigué du stress et des horaires auxquels on doit se plier quand on œuvre dans des restaurants. C’est un domaine assez instable, on n’est jamais chez soi et c’est difficile de concilier son travail avec sa vie personnelle. Pouvoir exercer le métier que j’aime dans un environnement tel que celui de la résidence Ambiance est un peu le meilleur des deux mondes !

 

Qu’appréciez-vous particulièrement de votre rôle ici ?

François Fournier-Rousseau : Au Groupe Maurice, on nous donne beaucoup de latitude, ce qui est très stimulant. Par conséquent, je peux faire preuve de créativité comme dans un restaurant ! J’essaie d’apporter ma touche personnelle dans les plats et surtout, je veux que les gens aient du plaisir à manger. À Ambiance, la clientèle est épicurienne, elle aime découvrir de nouvelles choses. J’ai même été surpris de voir à quel point je pouvais explorer. Cela constitue un défi sans cesse renouvelé pour moi, puisque je peux partager ma passion.

 

Quelles sont les nouveautés que vous avez offertes au cours des derniers mois ?

François Fournier-Rousseau : D’abord, nous avons instauré une sorte de Tour du monde culinaire. Une fois par semaine, on propose des plats issus d’un pays particulier. Jusqu’ici, nous avons voyagé à travers la France, l’Italie, la Grèce, le Maroc, l’Argentine ou les Caraïbes. Là encore, j’essaie de faire preuve d’originalité. Par exemple pour la Belgique, j’ai voulu sortir des sentiers battus et cuisiner autre chose que des moules-frites. J’ai donc préparé une carbonade flamande, un plat mijoté à base de bœuf. Les gens ont beaucoup apprécié.

Nous avons aussi des menus plus saisonniers comme des salades repas ou des sandwichs l’été. Sans oublier le bar à salades, le bar à pâtes, le barbecue, etc. Je tente d’insuffler un vent de renouveau et de dynamisme tant en cuisine qu’en salle.

 

La salle à manger est de plus en plus populaire. En six mois, vous êtes passé de 198 repas servis à 225. Comment expliquez-vous cet engouement ?

François Fournier-Rousseau : Tout d’abord, je tiens à souligner que ce succès est le fruit d’un travail d’équipe. Pour ma part, je crois parvenir à partager ma passion de la nourriture et le fait que je veux que les résidents passent un bon moment. Je suis assez timide de nature, mais je travaille sur moi et je m’efforce d’aller à leur rencontre, de développer un lien avec eux. Je constate qu’ils sont curieux et qu’ils veulent savoir ce qu’ils mangent ; cela m’incite à me dépasser et à m’impliquer encore davantage. Les gens ont l’air heureux de vivre ici et de venir profiter d’une bonne table à la salle à manger. Cela me rend vraiment fier et heureux à mon tour…

Votre passion est palpable. Merci pour ce sympathique entretien et longue vie à votre créativité !

 

Laissez votre commentaire

Les résidents d’Ambiance sont chanceux d’avoir un si bon chef avec de belles initiatives …je les envie !

0

Bravo François, je suis fier de toi.

0