Luc Maurice

L’équité : une question d’équilibre en entreprise

Partager cet article:

Par Rita Kataroyan (Vice-présidente, Marketing et ventes)

Le magazine Premières en affaires, la référence en matière d’actualité économique pour les femmes, nous a fait l’honneur de publier un article dans sa dernière édition consacrée aux femmes dans le secteur immobilier, un thème qui ne pouvait qu’inspirer notre comité de direction. Voici donc le contenu de cet article que j’ai le plaisir de partager avec vous aujourd’hui.

 

 

« Récemment, l’équipe de direction du Groupe Maurice s’est rendue à un événement corporatif dont le fil conducteur était la parité entre hommes et femmes au sein des comités de direction. Une bonne occasion de constater que la parité est devenue la norme au sein de notre entreprise.

Tandis que ce sujet était au cœur de toutes les conversations, un rapide tour de table a fait prendre conscience à chacun des membres de l’équipe, hommes et femmes réunis a égalité autour de leur table, combien cette notion faisait désormais partie intégrante de l’ADN de leur organisation. Comme le mentionne Rita Kataroyan, vice-présidente marketing et ventes : « C’est en écoutant les différents interlocuteurs s’exprimer que nous nous sommes rendus compte de l’importance que tout le monde accordait à la parité. En même temps, nous avons aussi réalisé à quel point c’était devenu chose naturelle au Groupe Maurice. Quelque part, on n’y pense même plus ! ».

 

 

Quand parité rime avec normalité

En effet, Le Groupe Maurice n’a pas attendu que l’équité devienne une tendance pour avoir un comité de direction paritaire. À tous niveaux, voir des femmes diriger des hommes, et inversement, est devenu ici une chose naturelle. Mieux, ceci ne crée plus aucune différence dans les perceptions de chacun. Cette normalité est donc entrée dans la culture d’entreprise du Groupe Maurice, tout naturellement.

« Au cœur d’une organisation, l’élément décisionnel est évidemment essentiel mais l’aspect exécution est souvent encore plus important. », explique Luc Maurice, président du Groupe Maurice. « Dans ce contexte particulier, l’approche et la compréhension des processus à tous les niveaux, ainsi que la rigueur et les capacités d’analyse des femmes apportent indéniablement une sensibilité différente. Elles permettent également de donner encore plus d’humanisme, de diversité et d’équilibre à l’entreprise. »

En plus de l’intelligence « technique » et des compétences d’un individu, la réussite en tant que gestionnaire est également définie par l’intelligence émotionnelle. Il est prouvé qu’elle se manifeste de manière très différente entre les hommes et les femmes. Pour une entreprise, réunir ces deux axes est donc primordial afin d’apporter un équilibre, une harmonie et un plus large éventail décisionnel.

 

 

Équité : établir un équilibre naturel

Bien qu’il y ait de plus en plus de femmes qui arrivent sur le marché du travail au fil du temps, il y a encore beaucoup de rattrapage à faire, notamment au niveau des postes de direction occupés par des femmes, et ce, malgré leur très haut niveau d’études, leur excellence et leur grande diversité de compétences.

La situation est fort heureusement en train d’évoluer, même s’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour que cela devienne une réalité dans toutes les entreprises.

Pour y parvenir, il est primordial de mettre en confiance les jeunes femmes. Notamment en leur démontrant qu’elles possèdent les compétences et l’éducation nécessaires pour occuper un poste mais que trop souvent, elles se sous-estiment quand elles se comparent à leurs pairs masculins, plus naturellement en confiance. Il est également important de favoriser un environnement de travail qui respecte plus l’équilibre entre la vie personnelle et le travail. Enfin, les entreprises doivent aussi permettre la parité à tous les niveaux, dans leurs valeurs comme dans leur fonctionnement.

C’est donc grâce à des actions communes, réunissant hommes et femmes, qu’il sera possible de bâtir cette équité naturelle.

Il reste à espérer que la prochaine génération ne songera plus jamais à traiter de ce sujet puisque la parité sera partie intégrante de toutes les organisations !

 

 

Pour en savoir plus sur le magazine Premières en affaires, rendez-vous sur premieresenaffaires.com.

Bonjour, effectivement les commentaires précédents sont très représentatif de ce que je vies dans mes trois Résidences dont 80% de mes employés sont des femmes
Bravo au Groupe Maurice

Nous sommes de Brossard 77 & 76 ans.Nous avons visité les maisons pour retraités de Candiac et de Boucherville .... complet !!!
On a ouïe dire qu'un nouveau projet devrait est prévu à Ste-Julie.
Pouvez-vous nous dire quand ce projet sera accepté ? on comprend que de tels projets mettent 2 à 2 1/2 ans avant l'occupation.
Nous serions alors âgés de près de 80 ans et il sera tempps de laisser notre maison.

Danielle et Robert Limoges

    Bonjour Mme. Saint-Mleux-Limoges,
    Merci beaucoup pour votre message. Nous ne pouvons rien dévoiler pour l'instant mais nous vous invitons à vous inscrire à notre Infolettre et à communiquer avec Marie Bernard au (514) 331-2788 poste 20265. Elle sera en mesure de prendre vos coordonnées pour vous inviter à une éventuelle séance d'information. Sachez également que lorsque la construction d'une nouvelle résidence est entamée, celle-ci prend entre 18 et 24 mois. Merci beaucoup et très bonne journée !

Laissez votre commentaire