Luc Maurice

Note à moi-même : plus jamais à reculons

Partager cet article:

Par Rita Kataroyan, vice-présidente marketing et communications

C’est un honneur pour moi de m’adresser à vous aujourd’hui pour vous partager notre expérience, à Luc Maurice et moi, au terme de notre participation à un événement qui a eu lieu aux États-Unis la semaine dernière. Nous avons en effet pris part à un panel et à l’animation d’une table ronde pour aborder des enjeux importants de l’industrie des RPA. Croyez-le ou non, Le Groupe Maurice a fait parler de lui !

Luc et moi sommes de retour de Napa, en Californie, depuis une semaine où se tenait l’événement bisannuel Senior Living Innovation Forum 2022. Cette rencontre regroupe chaque fois environ 300 participants composés d’exécutifs et de fournisseurs œuvrant au sein de notre industrie. Le but de ce forum est d’offrir une plateforme de réseautage ainsi que tout plein d’informations en lien avec l’innovation et le futur dans le domaine de l’habitation pour aînés. Cela fait au moins 4 ans que nous sommes sollicités par les organisateurs de l’événement… cette année, nous avons finalement décidé d’y participer.

 

Partir… une tâche corsée !

Je ne vous cache pas qu’avant de quitter Montréal, Luc et moi étions surmenés. Les événements des derniers temps — cumulés à plusieurs autres, tant professionnels que personnels —, nous ont éreintés, à tel point que l’idée seule de devoir voyager représentait non seulement une tâche superflue, mais quasi irréaliste. Nous partions à reculons… la tête pleine et le cœur rongé par la culpabilité de quitter nos équipes, elles aussi fatiguées. Après 6 heures de vol et deux heures de route en voiture, nous sommes malgré tout arrivés à Napa. Dès les premiers instants, la chaleur et le soleil nous ont rappelé l’importance de lâcher prise, de vivre pleinement ce moment unique et de profiter de cet environnement enchanteur. Même si nous n’y étions que 3 jours et que nous serions affairés, il s’agissait tout de même d’une chance incroyable de se retrouver au magnifique « pays de la vigne » !

 

Un forum d’apprentissages

L’événement a donc débuté dès le lendemain. Rencontres, conférences, petites pause-café et on recommence. Nous absorbions tout ce que nous pouvions afin de revenir gorgés de nouvelles idées, de tendances et d’inspirations à partager avec nos collègues au retour.

Évidemment, puisque son titre le promettait, plusieurs conférences avaient comme trame de fond, l’innovation. Certains propos nous ont ouvert les yeux sur des réalités futures auxquelles nous n’avions pas pensé. Ce fut très formateur. De celles-ci, une phrase, prononcée par Scott Stratten, un grand « marketeur » reconnu internationalement, m’es restée en tête : « Il n’y a pas d’innovation sans perturbation ». Il a tellement raison ! Combien de nouvelles idées ont été proposées par les employés et les résidents pour pallier les manques en résidences pendant la pandémie ? Plusieurs d’entre elles furent tellement appréciées que nous avons choisi de les conserver ! N’est-ce pas là l’exemple parfait d’innovations en situation de perturbation ?

 

Tables rondes

Les organisateurs de l’événement m’ont demandé, à la toute dernière minute, d’animer la table ronde Changing the Public’s Perception of Senior’s Living (Changer la perception du public face aux résidences pour retraités). J’en fus très honorée, puisqu’il s’agit, en plus, d’un sujet que je connais bien ! Comme nous le soupçonnions au Groupe Maurice, j’ai eu la confirmation que notre stratégie de marque, nos campagnes sociétales, notre offre de service et notre façon de voir le vieillissement nous démarquaient des autres joueurs de l’industrie. Toutefois, nous nous sommes tous entendus pour dire que personne n’est sorti du bois en termes de perceptions : un gros travail reste à faire auprès du public pour changer les préjugés envers les résidences. Enfin, au terme de cette table ronde, nous avons eu beaucoup de demandes de la part des participants pour venir nous rencontrer au Québec, visiter nos résidences et en savoir plus sur notre modèle d’affaires. Ce fut extrêmement positif… et très gratifiant pour Luc et moi !

 

Le clou de notre expérience

Eh bien, je suis fière de dire qu’il s’agit du panel auquel notre cher président a participé ! En effet, Luc a été un des 4 panélistes à la discussion intitulée State of the Art, où des leaders de différentes entreprises ont répondu, de façon interactive et très dynamique, à une douzaine de questions en lien avec les résidences pour aînés. Vous connaissez Luc, il n’a pas la langue dans sa poche lorsqu’il est question de défendre la liberté de choix des aînés, le manque de ressources les concernant et pour démentir les mythes entourant le vieillissement. Ses interventions étaient tellement passionnées, assumées et instructives que le public, et les participants, l’ont ADORÉ ! Luc, c’est notre visionnaire… son courage, son audace et, surtout, son authenticité furent chaudement applaudis. Je peux d’ores et déjà vous garantir qu’il sera à nouveau sollicité !

 

Le secret est dans la sauce !

Des rencontres inspirantes que nous avons eu la chance de faire sont ressorties des confirmations et des constats inattendus. Tout d’abord, les enjeux reliés au développement et à la gestion des résidences pour retraités sont les mêmes des deux côtés de la frontière : nous écopons tous de la pénurie de main-d’œuvre (bien qu’un peu moins sévère aux É.-U.), de l’inflation et de la réglementation qui nous est de plus en plus imposée, surtout depuis la pandémie. Cependant, ce qui m’a étonnée (et ce dont nous nous sommes enorgueilli un brin), c’est que contrairement à nos voisins du sud, nous nous sommes sorti la tête vraiment haute de la crise sanitaire. Tous nous ont demandé comment nous avons fait pour maintenir la fidélité de notre clientèle, assurer notre croissance et quel était « le secret de la sauce Groupe Maurice » pour attirer autant de clients.

Le Groupe Maurice n’était donc pas perçu comme une jeune entité de petite envergure sans grande expérience dans le domaine — comme ce fut le cas par le passé, lors d’événements du genre —, bien au contraire ! À notre grand étonnement, nous étions vus comme les représentants d’une entreprise innovante qui avait un « je ne sais quoi » qui méritait d’être entendu, respecté… et même imité ! Plusieurs grands développeurs américains se sont montrés fascinés par notre modèle d’affaires et ont manifesté le désir de venir visiter quelques-unes de nos résidences !

 

Un « à reculons »… qui fait avancer !

Bien qu’au départ, notre motivation face à la participation à ce forum laissait à désirer, nous nous félicitons d’y avoir participé. Luc et moi sommes repartis avec la volonté d’embrasser davantage ce genre d’expérience. Il s’agit d’occasions exceptionnelles pour échanger avec d’autres, pour comprendre différentes réalités, pour être mis aux faits de nouvelles tendances, de nouvelles recherches… pour s’ouvrir au monde ! Aucune occasion d’apprendre ne devrait être mise de côté, et ce, peu importe notre charge de travail. Une pause s’impose parfois, ce qui permet de mieux poursuivre par la suite. L’ouverture aux autres est en fait une ouverture à soi… essentielle pour évoluer. Je nous souhaite, à tous, de cumuler les occasions de se cultiver, de s’instruire. Il s’agit de nourriture pour l’âme, et malgré le buffet qui nous a été offert à Napa, nous en sommes ressortis beaucoup plus légers !

 

Rita

 

 

Laissez votre commentaire

Bravo pour votre initiative, J'ai personnellement rencontré Monsieur Luc il y a plus de 2 ans.
Oui je reconnais qu'il est un homme très attentif et ouvert aux nouveaux projets.

J'offrais et j'offre toujours une activité musicale dans laquelle , les résidents peuvent y participer.
C'est plein de talents musicaux dans vos résidence, croyez-moi!
La musique est la thérapie par excellence,

Que la vie nous soit douce, :-))
Micheline

Je vous remercie pour le partage de ce beau périple et vous félicite pour ce significatif rayonnement hors région! Comme nous envisageons prochainement de faire partie de votre clientèle, il est plus que réconfortant de constater le sérieux ainsi que la reconnaissance de votre entreprise qui place sans aucun doute le client au centre de ses préoccupations. Alors, au plaisir de se rencontrer le 15 juin à a Saint-Hyacinthe.

A+ Sylvie

J’ai pris connaissance de vos réflexions suite au forum de la Californie.
Les résidents du Groupe Mauricie ont de bonnes idées
suite aux deux ans que nous avons vécus.
Ne craignez pas de les consulter.
Un bon été à votre équipe.
Jean Beaulieu
Quartirer-Sud, Levis .

Les résidences pour personnes dites âgées sont souvent mal perçues mais en visitées nous aident à ouvrir notre esprit et nos yeux et de savoir nos besoins j ai très hâte de voir visite virtuelle de Cibelle le 15 juin à st-Hyacinthe au plaisir de se parler

Bien intéressant ce compte rendu...
court et diablement bien écrit...
Oui l'effet Luc Maurice est tellement ça!
Le souci de rendre ses résidences belles, contemporaines
sécuritaires. M. Maurice est un visionnaire !
et les gens qui y habitent ont l'écoute de M. Maurice
qui dit souvent"vous êtes chez-vous" .Et effectivement,
nous nous sentons bel et bien chez nous !!!

Au plaisir !
Christiane Dubreuil de chez IVVI

Bonjour Rita et Luc,

Lire votre article sur votre séjour à Napa est très inspirant. En tant qu'entrepreneure, je peux très bien comprendre les émotions vécues avant votre départ, pendant votre séjour ainsi qu'à votre retour. À chaque voyage d'affaires, je vis quelque chose de semblable. Le déchirement du départ causé par le manque de temps et les collègues qu'on laisse momentanément, la passion du moment lorsqu'on est dans le feu de l'action et le retour avec toutes ces idées retenues ou situations motivantes vécues qui deviennent le moteur qui carbure à notre énergie.
Bravo! Lâchez-pas d'être les premiers qui dictent la parade et surtout, d'être les meilleurs!

Sortir de sa zone de confort pour aller voir ailleurs permet la découverte d'autres manières de faire qui sont enrichissantes au point de vue professionnel tout autant que personnel.
Bravo à vous deux, je ne doute nullement que cette expérience sera bénéfique pour nous, les résidents de la grande famille du Groupe Maurice dont je suis très fière d'appartenir depuis une dizaine de mois. C'est en confrontant ses idées qu'on se rend compte du dynamisme qu'elles suscitent mais aussi de la possibilité de les améliorer. Seul bémol dans ce genre de rencontre, c'est que ceux et celles au centre de toutes ces préoccupations et ces discussions en sont souvent absents... mais continuer à partager votre savoir faire tout en vous inspirant de celui des autres.

Très beau témoignage Rita. Ça me rappel mes rencontres avec ALFA et des groupes de residences aux USA au milieu des années 90. On gagne toujours à échanger! Bravo à toi et Luc de si bien représenter le milieu des services en résidences du Quebec à nos voisins. J’espère qu’on se reverra bientôt