Luc Maurice

Vive l’été. Vive la liberté amplifiée.

Partager cet article:

Pour plusieurs d’entre nous, l’été est synonyme de vacances, et ce, même si on ne travaille plus, car, ça ne veut pas dire qu’une fois retiré, on chôme pour autant. On connaît tous quantité de retraités qui demeurent très actifs en faisant du bénévolat par exemple, en prenant des cours de toutes sortes, ou en s’impliquant auprès de leurs familles ou de leurs amis.

Quelle que soit notre âge, l’été nous offrent mille et un prétextes pour sortir de notre coquille. On sort pique-niquer avec nos proches. On prend le temps de jouer. On part en voyage ou on part tout simplement à rêver à la belle étoile. Qu’on aille loin ou qu’on reste aux alentours, on dirait que l’été amplifie notre liberté. Notre liberté que nous chérissons jalousement, tout comme la vôtre, chers retraités, que vous travaillez ardemment à préserver le plus longtemps possible. De mon côté, si vous voulez savoir où je vais pour me sentir libre comme l’air, suivez-moi…

 

La nécessité de prendre du recul lorsqu’on travaille 26 heures sur 24.

Ma vie c’est mon travail. J’oublie bien souvent quelle heure il est lorsque vient le temps de mettre sur pied une nouvelle résidence, une nouvelle façon de faire le bonheur des retraités. Pour garder ce rythme effréné, j’ai la chance d’avoir un chalet, près de Montréal, où je vais souvent les week-ends, en plus d’un camp en bois rond situé au sud de Chapais où je séjourne quatre fois par année, surtout en hiver. Il s’agit pour moi de deux précieux refuges où je m’évade souvent depuis très longtemps et qui étaient aussi mes points de repère lorsque je vivais ailleurs. Aujourd’hui, ce sont toujours mes ports d’attache, mes lieux de prédilection pour jeter l’ancre.

 

Les chalets de Luc Maurice

 

Sans mes deux camps, je serais perdu. J’y dors parfois des 12 heures d’affilées au son des arbres qui se balancent, tout en respirant l’odeur des bois. J’y retrouve souvent des amis d’enfance. Ce sont deux oasis qui me permettent de me ressourcer, de lire, d’écouter le silence, et, surtout, de refaire le plein d’énergie. C’est primordial pour moi. C’est aussi sacré que le sont les dimanches soirs en famille. Perpétuer ou créer des traditions, ne pas manquer mes rendez-vous avec les miens ou avec cette grande Dame qu’est la Nature, ça n’a pas de prix.

Paysages du Québec

Durant la belle saison, il est évidemment plus facile pour tout le monde de renouer avec la nature, de s’aventurer plus loin, de sortir davantage pour changer d’air, entre autres parce qu’on n’a pas à se couvrir comme des ours. Nos experts en loisirs profitent donc de cette période où la température est plus clémente pour multiplier les activités à l’extérieur afin que vous puissiez en retirer le maximum de bénéfices.

 

Vive l’été qui a le don de nous faire sortir.

Vive l’été qui maximise l’effet bénéfique de la lumière naturelle qui entre à pleines fenêtres dans vos appartements, laissant présager un ciel bleu avec peut-être quelques moutons de nuages blancs qui chapeautent plus souvent l’horizon durant la belle saison. Vive ces vitrines sur l’extérieur qui deviennent le baromètre tout indiqué pour savoir ce que vous ferez de votre journée.

L'été dans les résidences du Groupe Maurice

Très franchement, c’est un véritable plaisir pour moi de vous apercevoir plus souvent dans la cour ou sur vos galeries. Je vois aussi que vous les fréquentez plus souvent les piscines intérieures où il fait bon se rafraîchir après une promenade au soleil.

Heureusement, l’été qui demeure toujours agréable même durant les journées de chaleur intense grâce à la climatisation. Ça me fait chaud au cœur quand je pense que vous pouvez vous y réfugier confortablement après vous être attroupés autour d’un terrain de pétanque, par une belle journée ensoleillée, pour faire savoir aux joueurs en place : « Alors, tu tires ou tu pointes ?! ».

Tournoi de pétanque à la Cité des Tours

Enfin, quels que soient vos projets pour le reste de la belle saison, je vous souhaite à toutes et à tous de passer du bon temps à l’extérieur, car l’été n’a pas encore pris congé. Pour ma part, je sais qu’il y aura encore de bien belles journées et de magnifiques soirées qui me permettront de prendre quelques verres de limonade à votre santé !

Bon vent et à très bientôt,

Luc Maurice

Laissez votre commentaire

Merci de nous partager cette tranche de vie et ces splendides photos !

Merci aussi de prendre soin de nos proches dans vos résidences où il y a, je crois, une fontaine de jouvence ! car les bénéficiaires semblent plus épanouis et plus jeunes d’au moins 10 ans. C’est le cas de ma mère. En quelques mois elle à déployé ses ailes toutes grandes !

Longue vie aux résidences Maurice et son fondateur !

0

Où donc est située cette résidence qui me semble en pleine campagne? Il me semble qu'on doit y entendre le silence et les oiseaux au lieu de nos si nombreuses ambulances qui nous agressent le tympan.

0

Merci de nous faire prendre conscience de notre bien-être de tous les jours. Profitez bien du reste de l'été pour vous reposer. Au plaisir de vous lire.

0