Conseils

Des aliments au secours de la mémoire – régime MIND

Partager cet article:

Par : Anne-Marie Gagné Dt.P Diététiste/Nutritionniste pour notre partenaire, Service Alimentaires Gordon

Dans le cadre du mois de la sensibilisation à l’Alzheimer, Anne-Marie Gagné Dt.P Diététiste/Nutritionniste fait la lumière sur les effets d’un régime alimentaire sur la santé du cerveau: le régime MIND.

Si nous savons que l’alimentation peut jouer un rôle global dans le contrôle et la prévention de certaines maladies, une étude menée par les chercheurs du Rush University Medical Center, à Chicago, a permis de conclure que ce qui se trouve dans notre assiette a un impact réel sur la santé du cerveau en réduisant de manière importante les risques de développer des troubles de la mémoire.

En effet, optimiser certains apports nutritionnels aurait permis de ralentir le déclin cognitif avec l’âge et, du fait même, aurait réduit le risque de développer la maladie d’Alzheimer de 53% chez les personnes ayant respecté le régime proposé dans le cadre de cette étude. Celui-ci se nomme MIND (Mediterranean-DASH Intervention for Neurodegenerative Delay).

Le régime MIND regroupe la nourriture en dix familles d’aliments « bons pour le cerveau » et cinq familles d’aliments « néfastes ». Il met aussi l’accent sur l’importance de consommer souvent des légumes verts : chou frisé, épinards, brocoli, chou cavalier, etc., dont la teneur élevée en lutéine aiderait à conserver les capacités cognitives du cerveau. Comme ce régime est axé sur certaines habitudes alimentaires plutôt que sur des recommandations nutritionnelles précises, il est assez simple à respecter. Bien sûr, même si les résultats du régime MIND sont prometteurs, il faut savoir que d’autres études seront nécessaires afin de confirmer les résultats initiaux.

Le régime MIND en bref :

On recommande d’inclure dans son assiette des aliments provenant des familles suivantes, dites « bonnes pour le cerveau »:

  • Légumes frais, particulièrement les légumes feuillus (famille des choux)
  • Noix
  • Petits fruits (fraises, framboises, bleuets, mûres, etc.)
  • Légumineuses (lentilles, pois chiche, haricots rouges et noirs)
  • Féculents de grains entiers (pain de blé entier, pâtes de blé entier, céréales d’avoine entière)
  • Poisson et volaille
  • Huile d’olive
  • Vin rouge ou blanc avec modération

Les breuvages et les boissons peuvent aussi permettre d’ajouter au menu des aliments qui cadrent avec le régime MIND, par exemple, des boissons frappées faites à partir de légumes et de petits fruits. Elles contribuent aussi à assurer une bonne hydratation, un aspect fréquemment problématique chez les personnes atteintes de démence.

Et on recommande d’éviter ou de limiter la consommation d’aliments provenant des catégories considérées comme « néfastes »:

  • Viande rouge
  • Beurre/margarine
  • Fromage
  • Pâtisseries et sucreries
  • ​​​​​​​Aliments frits et « malbouffe »

Pour terminer, même si l’alimentation pourrait potentiellement prévenir l’Alzheimer, il demeure que plusieurs Québécois en sont atteints et en souffrent aujourd’hui. Nous vous invitons à joindre le mouvement du mois de la sensibilisation de janvier en utilisant le mot-clic suivant sur les réseaux sociaux #TousContreAlzheimer.

Laissez votre commentaire